Menu mobile champlan Menu mobile champlan informations

Ecole

Plaque de la première école

Plaque de la première école

Plaque de la première école
XVIII ème siècle – marbre

Rue de l'école

Rue de l’école

La première école du village fut fondée, au XVIII ème siècle, au 22 rue de Saulx, non loin de l’église. Cette maison a été édifiée par la Fabrique de l’église de Champlan et servit de logement au maître d’école et au vicaire. On peut encore lire de nos jours la plaque inaugurale, écrite en latin, dont voici la traduction :
“Cette maison fut construite par un don pieux pour instruire la jeunesse, Messire Ad. Bailié de Bosch étant curé, J.B. Ouille, L. Lecomte et D. Meunier étant marguilliers, F. Legard l’a construite en l’an du Seigneur 1768 “.

Mairie et ancienne école des garçons

Mairie et ancienne école des garçons

Mairie et ancienne école des garçons
XIX ème siècle – pierre et brique

Le bâtiment qui accueille aujourd’hui les différents services de la Mairie a été édifié en 1904. Le bâtiment a été construit avec les pierres provenant de la démolition de l’ancienne mairie qui était située à l’emplacement de la cour de la mairie actuelle. Dans ce bâtiment était rassemblé la mairie, l’école des garçons et le logement pour l’instituteur au premier étage. Dans les années trente, Monsieur Bonnery occupa ce bâtiment jusqu’à la déclaration de la Guerre de 1940-1945.

 

Cette rubrique vous est proposée par l’association Renaissance et Culture de Longjumeau.

Les Anciennes Ecoles de Champlan, par M. Dugué

Aujourd’hui, que vous ayez des enfants ou non, vous n’êtes pas sans savoir qu’il y a deux écoles à Champlan : le groupe scolaire de la Butte (élémentaire et une classe de maternelle) et l’école intercommunale des Saules (école maternelle gérée conjointement avec Longjumeau), dont la Municipalité a la charge.

Lors de la journée du patrimoine de septembre 2017 sur notre commune, quelle ne fut pas la surprise de nombreux champlanais de découvrir qu’il y avait eu non pas une ou deux mais trois autres anciennes écoles dans le village ! Certains anciens en ont encore le souvenir. Ces écoles, bien sûr, aujourd’hui n’existent plus mais font partie du passé de Champlan. M. Joël Dugué, qui est membre de l’association de recherche historique Renaissance et Culture, avait préparé plusieurs panneaux autour de ce sujet et a pris le temps de rencontrer les visiteurs, d’apporter son savoir et de noter des informations qui lui étaient communiquées.

On peut estimer le commencement de l’instruction à Champlan en 1639. C’est le début de l’enseignement, religieux bien entendu, dans notre commune, qui est assuré par le vicaire, chargé de l’instruction des enfants. Il est vraisemblable que l’enseignement se passait au presbytère de l’église, où se trouve une stèle du XVIIème siècle indiquant : « La défunte Damoiselle Marie Michel de la Roche-Maillet a donné à l’Eglise XV livres tournois de rente, à la charge qu’en cette nef le vicaire tous les dimanches à l’issue des vêpres à perpétuité apprendra et fera dire aux enfants le pater l’Avé et le Credo en français, avec les commandements de Dieu et de l’Eglise et les instruira en la doctrine chrétienne … ».

Découvrons maintenant les trois anciennes écoles de Champlan !ris

école11) La première école, proche de la place de l’église

Construite en 1767, elle se situe près de la place de l’Eglise à l’angle de l’ancienne ruelle des Marcots (aujourd’hui impasse des Marcots). Les archives de la mairie renferment le devis initial de cette création : « Devis d’un bastiment à construire à neuf à Champlan par ordre de Mr le curé les marguilliers en charge et habitant pour faire un vicaria et une écolle pour les enfans de la paroisse qui sera basty sur un terrain vague suivant le plan et profille qui seron paraffés des curé et marguilliers et procureur fiscal ».

A cette époque, l’éducation est réservée aux garçons et bien évidemment, pas à tous. En 1830, il est écrit que l’école est mixte, ce qui laisse supposer l’arrivée d’écolières. En 1833, l’institutrice Marie- Jeanne Delanoé imprime sa marque, restant au moins trente ans en poste. Certains documents indiquent qu’elle avait 16 élèves en été, 30 en hiver.

Pour ne pas mélanger l’école des filles et des garçons, la municipalité achète la maison mitoyenne pour les écolières. La première école se dégrade énormément au point qu’elle est classée insalubre et fermée. On peut ainsi lire sur une monographie communale, datant de 1899 : :

« Cette dernière école était, il y a 40 ans, fort insalubre et l’administration, sur les rapports des inspecteurs, dut mettre en demeure la municipalité d’abord de remédier à cet état des choses. Celle-ci promettant toujours et n’aboutissant pas à faire les changements demandés, l’école fut fermée d’avril 1866 à octobre 1868. Pendant ces deux années, les garçons de Champlan allèrent en classe, les uns à Palaiseau, d’autres à Villebon, quelques-uns à Longjumeau ; un certain nombre étaient instruits par le curé de Champlan. Le conseil municipal ayant enfin fait exécuter les améliorations réclamées, l’école fut rouverte en 1868. » A partir de la révolution de 1789, cette maison d’école a également été utilisé comme maison commune (mairie) jusqu’à l’inauguration de la première mairie de Champlan, en 1848.ora

 

Ecole22) L’école des filles, route de Versailles

En 1862, le Maire de la commune Félix Thierrée fait un don à la commune qui consiste en « une maison avec jardin, situés à Champlan rue de la Croix Boissée, destinés à l’établissement d’une école de jeunes filles… ». La rue de la Croix Boissée correspond aujourd’hui à la rue de la Division Leclerc, la route de Versailles n’existait pas encore. De 1861 à 1889 l’école des filles est dirigée par les sœurs de la fondation Thierrée. En 1888, il y a l’aménagement d’une salle de classe pour la maternelle. L’école maternelle a été transférée en 1959 avec la création du groupe scolaire de la Butte.

 

Ecole33) L’école des garçons, place de la Mairie

Comme dans de nombreuses communes, le maître d’école sert de secrétaire de mairie et on décide de regrouper la maison commune avec l’école. Une mairie-école est construite. L’ancienne mairie était trop étroite et mal adaptée, le conseil municipal décide de construire une nouvelle mairie. Ce bâtiment édifié par Léon MANIN architecte à Longjumeau a été réceptionné le 20 novembre 1903. L’école n’accueille que des garçons. L’Eglise comme partout en France perd de son influence sur l’instruction publique à partir de 1905 et la loi de séparation entre l’Eglise et l’Etat.

Cette école est restée ouverte jusqu’à la fin des années 60, à la rentrée de 1970, tous les élèves étaient scolarisés sur le site de la Butte. A l’époque, les enfants du Petit- Champlan étaient scolarisés à Longjumeau.