Menu mobile champlan

Règlementation circulation

Collisions avec un animal

Parce qu’ils sont imprévisibles, soyons prévoyants… Sangliers, chevreuils, cerfs… les automobilistes sont souvent désarmés par le comportement de la faune sauvage.

Règlementation circulation – Des mesures de prévention…

  • Mulitiplication, sur les RD et les RN, de l’implantation des panneaux signalant la présence d’animaux sauvages,
  • Isolement par des clôtures de certaines zones : routes à risques, autoroutes, traversées de massifs boisés,
  • Construction de passages à gibier qui enjambent ou passent sous les autoroutes et routes sur les lieux de passages habituels des animaux,
  • Aménagement de chicanes pour obliger l’automobiliste à ralentir dans quelques portions de routes réputées particulièrement accidentogènes,
  • Prélèvement d’animaux par la chasse,
  • Mesures prises par les pouvoirs publics : par exemple, l’intégration dans le Programme National de Formation à la Conduite du risque généré par la faune sauvage sur la route, le Plan National de Maîtrise du Sanglier, l’organisation de battues administratives…
  • Expérimentations en cours pour tenter d’effaroucher les animaux avant le passage des véhicules : pose de réflecteurs, de dispositifs sonores ultrasons, de produits olfactifs…

Conseils de Prudence…

  • Soyez notamment vigilant sur les distances de sécurité, réduisez votre vitesse de conduite et soyez prêt à freiner,
  • Gardez toujours un oeil sur le bord de la route, si vous apercevez des yeux briller, réduisez votre vitesse et soyez prêt à vous arrêter,
  • Soyez spécialement prudent la nuit, à l’aube et au crépuscule,
  • Soyez particulièrement attentif dans les endroits dépourvus de visibilité, le long des haies, des lisières de forêt et des cultures agricoles.

Que faire en cas de collision ?

  • Sécurisez les lieux : prévenez les usagers de la route du danger en mettant en place le triangle de sécurité à 30 m du véhicule, en allumant les feux de détresse du véhicule et en endossant le gilet jaune obligatoire.
  • Appelez la Gendarmerie ou la Police Nationale au 17 ou 112.
  • Seul le conducteur du véhicule impliqué dans l’accident a l’autorisation, après en avoir informé les services de gendarmerie ou de police, d’embarquer à bord l’animal mort (grand gibier uniquement).
  • Réunissez autant que possible les preuves de la collision (photographies du véhicule ou de l’animal, témoignages).
  • Conservez votre véhicule en l’état en vue d’une expertise.
  • Prenez contact avec votre assureur.