Menu mobile champlan Menu mobile champlan informations

Propriété Brunet-Debladis

XVII ème siècle – pierre

La propriété à l’est de l’église appartenait en 1671 au sieur de Molé. Un an plus tard, Jehan de l’Etoile, Seigneur de Montbriseuil prend possession d’une partie de la propriété puis, en 1706, Edouard de l’Etoile en acquiert la totalité.

En 1753, la famille Hazon s’installe dans la propriété. La vente en 1777, du domaine à Honoré de Franciny, Comte de Villepreux, est l’occasion de l’aménagement du parc et du jardin à la française avec bassins. Le Comte de Villepreux meurt en novembre 1780, à l’âge de 52 ans, et il est inhumé dans l’église de Champlan.

A la veille de la Terreur, la propriété appartient à Madame Cottin qui vient d’acquérir le fief de Bonneval. En 1802, Madame Cottin vend le château de la rue de Versailles à son cousin Verdier de la Carbonnière. En 1828, à son tour, Madame de la Verdier vend le château et se retire dans l’ancien fief de Montbriseuil. En 1845, Mathilde Verdier de la Carbonnière hérite de la propriété de sa mère. Elle était l’épouse de Amédée Jauge, banquier.

En 1855, Thierrée Théodore, architecte, habite la propriété et il est élu maire de Champlan. Puis la propriété passe dans les mains de la famille Debladis et c’est un neveu, M. Brunet, qui l’habite aujourd’hui. Elle prend le nom de Propriété Brunet-Debladis.

Cette rubrique vous est proposée par l’association Renaissance et Culture de Longjumeau.